Menu
Scénario « Un Passe Temps Risqué »
Scénario « Un Passe Temps Risqué »
Scénario « Un passe temps risqué »
Yoann Et Anaïs
Yoann et Anaïs
Scénario « Un Passe Temps Risqué »
Scénario « Un passe temps risqué »
Scénario Sur L’alcool
Scénario sur l’alcool
La Clope
La clope
L’amour
L’amour
Un Couple
Un couple
Un Couple
Un couple
Les Jeux Vidéo
Les jeux vidéo
Le Téléphone Portable
Le téléphone portable
Lavage De Mains
Lavage de mains
Les écrans
Les écrans
Facebook
Facebook
L’internat
L’internat
Le Tabac
Le tabac

Pour le DVD 1

Du 24 octobre 2012 au 19 décembre 2012

Pour construire le contenu du 1er DVD, nous avons d’abord questionné la classe projet (Première A. S.S.P. (Accompagnement Service Soins à la Personne) ainsi que le groupe de volontaires (qui se réunissait chaque mercredi et parfois le soir à l’internat) à l’aide d’un brainstorming autour du concept « adolescence »

Ensuite les deux groupes se sont répartis les thématiques après en avoir sélectionné 8 au total.

Enfin, nous avons avec les 2 groupes de manière simultanée, « débroussaillé » chacune des thématiques pour pouvoir en dégager des questions essentielles, tout en accordant une attention particulière sur
Ce que l’on veut dire ? Comment ? Dans quel but ? A qui ? Quel message de prévention souhaite-t-on faire passer ? Pourquoi ? A qui ?  Comment ?

Ce travail en amont est une étape primordiale dans une démarche de prévention.
Nous avons pris le temps de nous poser des questions :

C’est quoi la prévention ?
Trouvez-vous que vous en avez trop autour de vous ?
Regardez-vous les affiches de prévention ?
Que pensez-vous des campagnes nationales ?
Pensez-vous qu’il faudrait mieux qu’elles soient surtout diffusées sur le net ou pas ?
Pensez-vous par exemple pour les grossesses non désirées qu’elles soient utiles ? Pour les IST et le sida ?
Pour la sécurité routière ? L’alcool ? Le cannabis ? Le tabac ? Les autres drogues ?
Vous sentez-vous assez informés ?
Pourquoi ?
Si on ne faisait rien en prévention, d’après vous y aurait il des différences dans les comportements, dans les pathologies, la mortalité … ?
Pensez vous que la prévention par les pairs soit plus efficace ? Pourquoi ?
A partir de quel âge la prévention peut être plus efficace (public primaire ou collégien) ?
Trouvez-vous qu’il soit légitime que les adultes s’inquiètent vis à vis de « la santé » des jeunes ?
Trouvez-vous que les collégiens aient un comportement plus « précoce » que quand vous, vous étiez au collège ?
Pensez-vous que vous avez des messages à faire passer aux collégiens ?  Si oui, ce seraient lesquels ?
Dit-on les mêmes choses à un ado de 12 ans et à  on ado de 16 ans ?
Comment allons nous faire pour nous adresser à ces deux publics différents ? Quelles sont vos idées par rapport à ça ?
Qu’est ce qui est important à vos yeux en terme de valeurs sur lesquelles on doit s’appuyer en prévention ?
(valeurs, respect des personnes interviewées, frontière entre l’atteinte à la pudeur, l’espace privé, le côté trop intrusif d’une question, éthique …)
Qu’est ce que le respect dans une démarche de prévention ? L’éthique ? Le jugement de valeurs ?
Comment allez-vous gérer le fait que vous n’allez pas forcement être d’accord avec la réponse que vont vous donner les personnes interviewées suite aux questions que vous allez leur poser ?
Doit-on donner son opinion lorsqu’on interview quelqu’un ? Pourquoi ?
Comment mettre de côté son jugement ?
Comment mettre à l’aise les personnes interrogées ?

Quelques exemples de questionnements pour aboutir aux trames d’interviews présentes dans le DVD 1 :

De janvier 2013 à mars 2013

Pour chacune des thématiques la classe projet s’est positionnée sur l’écriture et le tournage de 5 scénarios et sur les thématiques 1, 2 et 8 (Être adolescent(e) – Être en lycée Pro- C’est quoi le bonheur à l’adolescence ?).
La classe projet, après avoir élaboré les découpages techniques, a cherché les acteurs potentiels pour chacun de leurs scénarios et les groupes se sont répartis les rôles (script, prise de son, prise de vue, décors…) en fonction des rendez vous et lieux de tournage.

Quant au groupe de volontaires, lui s’est penché sur les thématiques sous forme de brainstorming, questionnement, débat afin d’en extraire une trame d’interviews.
Il s’est ensuite chargé du «  Casting » et a organisé les lieux et dates d’interviews.

D’avril à mai 2013

Tournage des interviews, des plans de coupe et des scénarios.

Mai 2013 

Dérochage qui a permis aux 4 jeunes monteurs d’intégrer un panel de réponses pré-sélectionnées complémentaires et variées (aux questions posées par les jeunes porteurs du projet) pour balayer au mieux chacune des thématiques et les illustrer à l’aide de plans de coupe.
Cette étape, certes chronophage mais primordiale, a construit de manière beaucoup plus précise l’arborescence finale du DVD1.

Pour le DVD 2

De septembre 2013 à février 2014

Construction des interviews en échos à celles du DVD1 autour des mêmes thématiques à l’exception de « Être en lycée pro » et « C’est quoi le bonheur à l’adolescence ? » par uniquement un groupe de volontaires qui s’est réuni le soir à l’internat ou sur son temps libre.

Pour chacune des thématiques les jeunes ont :

  • lors d’une première rencontre énuméré des questions sans se limiter en rebondissant sur les interviews du DVD 1 pour pousser la réflexion et surtout apporter des regard d’« adultes » sur les questions posées aux adolescents.
  • lors d’une deuxième rencontre ont sélectionné celles qui leur semblaient les plus pertinentes aussi bien pour enrichir les connaissances des adolescents mais aussi pour apporter des repères théoriques pour des professionnels travaillant auprès d’adolescents et/ou de parents d’adolescents.
  • lors d’une dernière rencontre avant l’interview (par groupe de 3 ou 4 jeunes maximum) partagé les questions à poser à chacun des professionnels interrogés.

Entre la première rencontre des jeunes sur une thématique et le contenu du DVD 2 s’est mis en place un gros travail de synthèse mais aussi de priorisation : en effet les jeunes avaient énormément de questions à poser aux professionnels et aux parents. Il ne nous a pas été possible de poser toutes ces questions …

Au fil des interviews, les jeunes ont également ont été plus précis et ont d’eux même supprimé certaines questions en fonction des intervenants interrogés et des contenus de leurs réponses.

La première interview a démarré avec Serge Tisseron en janvier 2014 et la dernière était celle de Francine Duquet en mai 2015.

L’arborescence du DVD2 s’est construite progressivement et s’est vue modifiée au fil des interviews et du montage.